Premier bilan du maire …

Soyons francs, alors que nous attentions beaucoup de la nouvelle équipe mise en place, nous sommes, au bout de ces six premiers mois, plutôt déçus.

Pourquoi ?

1/ Le maire se complait à entretenir une guéguerre stérile, tant à l’encontre de l’ancienne majorité, que du groupe 100% Halluin. Les élections municipales sont pourtant terminées.

Ces règlements de comptes permanents, atteignant parfois même le sordide :
La jument Sascha, qui faisait pourtant le bonheur des familles et des enfants, a ainsi été expulsée -pour des raisons purement politiques- de la ferme du Mont Saint-Jean, alors qu’elle était prêtée gracieusement à la ville par une association.

2/ La nouvelle majorité refuse de communiquer de nombreuses informations aux conseillers municipaux minoritaires, notamment sur l’état des finances de la ville : Ceci est à la fois antidémocratique et illégal (cf. art L 2121-26 du Code Général des Collectivités Territoriales).

3/ Dans une volonté aveugle de « faire table rase du passé », des dispositifs utiles ont été anéantis:
– Suppression pour 2014/2015 de l’insertion par le sport. C’est pourtant un élément de prévention essentiel !
– LCR Brel-Ferré démantelé, alors que ce dernier travaillait sur un superbe projet pour les Halluinois avec des subventions de la Fondation de France, permettant d’embellir notre ville. Ce projet est ainsi tombé à l’eau.

4/ Des décisions irrationnelles et brouillonnes, plutôt que le projet construit :
– Arrêté municipal retoqué par la préfecture
– Politique budgétaire illisible : Alors que nos finances sont contraintes, la première décision du maire a été de s’octroyer, à lui-même, les plus hautes indemnités possibles et imaginables, mais bien entendu, durant le même temps, on demande aux Halluinois de faire des efforts !
Et comme si cela ne suffisait pas, le maire à offert un double poste à son très proche ami, Monsieur Bertrand Bincteux, le tout payé par le contribuable Halluinois : C’est absolument scandaleux !
– Le budget supplémentaire va à l’encontre de toutes les règles de bonne gestion, avec un autofinancement qui ne couvre même pas l’annuité du capital de la dette.

5/ Dans sa volonté systématique de faire le « Buzz », le maire, par ses excès verbaux, donne une image désastreuse de la ville, tant au niveau régional, qu’au niveau national (Son terme « Beyrouth » a ainsi été repris jusque dans « LE FIGARO ») et nos écoles ont été décrites comme des taudis…
Est-ce comme cela que l’on va rendre la ville attractive et faire venir les entreprises créatrices d’emplois ?

Il y a 67% de propriétaires à Halluin, et lorsqu’on doit revendre sa maison (pour des raisons familiales ou professionnelles), c’était déjà devenu plus  difficile ces dernières années, compte tenu du contexte de crise que nous connaissons. Mais depuis que le maire a comparé notre ville à Beyrouth cet été, les choses se sont, alors, encore plus dégradées.  Qui en effet aurait envie d’acheter une maison à « Beyrouth » ?
Dans l’édition Nord-Eclair du 23 novembre, Madame Samyn, Agent immobilier implanté depuis 1998 rue de Lille, confiait d’ailleurs ceci « Personne ne pousse la porte de mon local pour me dire qu’il cherche un bien sur Halluin. D’ailleurs,  je n’ai rien vendu depuis le mois d’août dans la ville ! »

Est-il normal que les Halluinois voient la valeur de leurs maisons, si chèrement payées,  se dévaloriser parce que l’image de notre ville a été écornée par son propre maire ? Bien sûr que non !

Ce que les Halluinois sont en droit d’attendre et ce que nous attendons :

En mars une page s’est tournée, un nouveau chapitre doit maintenant s’écrire. Pour cela il faut :

a) Une gouvernance apaisée.
Le groupe que je préside (100% Halluin) n’a pas pour vocation à s’opposer systématiquement. Nous resterons par conséquent toujours constructifs. Centre-droit de sensibilité, nous avons d’ailleurs voté la plupart des délibérations proposées par le maire. Simplement, lorsque c’est bien, nous le disons (ex: Citoyens Vigilants), mais lorsque les choses ne vont pas dans le bon sens, nous avons également le devoir de le dire.

b) Un vrai projet au service des Halluinois.
Nous souhaitons ainsi :
– Une gestion saine et désintéressée de la ville.
– Une véritable politique d’investissements.
– Le rétablissement de la tranquillité publique dans nos quartiers par des actes, et non pas par des effets d’annonce.
– Une véritable politique éducative pour les enfants :
>Des TAP avec un véritable contenu (comme à Roncq et à Neuville où les enfants se voient proposer des activités de qualité)
>La remise en place de l’insertion par le sport
– Une réflexion associant l’ensemble des élus et examinant honnêtement leurs propositions dans tous les domaines : sécurité, cadre de vie, éducation, développement économique et emploi, vie associative et sportive, gestion en bon père de famille.

Si nous sommes très déçus par ces 6 premiers mois du maire, nous espérons qu’il se ressaisira très vite, dans l’intérêt de notre ville. Élus à part entière, nous avons envie d’aider Halluin à avancer.

Les conseillers municipaux du groupe 100% Halluin, continueront de défendre l'intérêt général, en restant constamment force de proposition.

Les conseillers municipaux du groupe 100% Halluin, continueront de défendre l’intérêt général et les règles de bonne gestion, en restant constamment force de proposition.

Publicités
Explore posts in the same categories: Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :