E2C : Une réflexion qui mérite d’être engagée…

Publié février 24, 2015 par destailleur
Catégories : Non classé

En 2018, le nouveau Collège Robert Schuman sera reconstruit rue du Stade.

Que deviendra l’ancien ?
Le bâtiment qui borde la rue de Lille est voué à la démolition.
Mais il en existe un autre à l’arrière, plus récent et en bon état.

Ces locaux appartiennent au Conseil Général, mais comme le terrain sur lequel ils sont bâtis est à la Ville, celle-ci conserve un droit de regard sur leur destination.

Pourquoi ne pas y installer une « Ecole de la 2ème chance » ou « E2C »?
Il s’agit d’une structure associative très encadrée qui permet à des jeunes de moins de 26 ans, sortis du système scolaire sans diplôme, de bénéficier d’une remise à niveau personnalisée, de se former en entreprise et de s’insérer professionnellement avec un taux de réussite élevé.

Sait-on qu’à Halluin 8% des 15/17 ans sont sortis du système scolaire ?
Une « E2C » répondrait à un besoin réel pour bon nombre de nos jeunes.

Sa réalisation, qui pourrait être intercommunale et en lien avec la Mission Locale pour l’Emploi et la Maison de l’Emploi Lys/ Tourcoing, présenterait d’importants avantages :
1) permettre à des jeunes de s’en sortir,
2) faire œuvre de prévention de la délinquance, car l’insertion professionnelle évite de fâcheuses tentations,
3) ne rien coûter à la Ville, car les « E2C » sont financées par divers subventionnements publics et privés.

Il existe une « E2C » à Lille, une autre à Roubaix, mais aucune dans notre secteur :
ne faudrait-il pas remédier à cela ?

Jean-Christophe DESTAILLEUR
Marie-Paule HEIBLÉ

logo-ecole-deuxieme-chance

Retrouvez l’intégralité de nos propositions sur www.100pour100halluin.fr

Bonne année 2015 à toutes et à tous !

Publié décembre 31, 2014 par destailleur
Catégories : Non classé

Chères Halluinoises, chers Halluinois,

A l’aube de cette nouvelle année, nous vous adressons nos meilleurs vœux de joie, réussite et santé, pour vous et vos proches.

Durant toute l’année 2015, le groupe 100% Halluin continuera d’être force de proposition, afin de faire d’Halluin une ville plus sûre, plus belle et plus attractive. Centre-droit de sensibilité, notre groupe présente l’originalité d’être indépendant de tout parti politique. Nous ne travaillons ainsi que pour la ville, pas pour un appareil politique parisien. A l’opposé de toutes les compromissions, notre parole est par conséquent totalement libre.

Les attentes des Halluinois sont légitimes et elles constituent autant de défis qu’il nous faudra relever : restaurer la sécurité et la tranquillité dans les quartiers, favoriser la venue d’entreprises créatrices d’emplois, redynamiser notre commerce local, améliorer la propreté, défendre la qualité de notre environnement, promouvoir l’éducation et la culture, soutenir nos associations, et gérer efficacement l’argent public afin de permettre des diminutions d’impôts.

Nous souhaitons que la majorité prenne en compte ces aspirations et mette rapidement en place toutes les actions nécessaires. Si tel est le cas, la majorité pourra non seulement compter sur notre soutien, mais également sur notre entière participation. Sinon, nous ne manquerons pas de lui rappeler ses engagements. Dans tous les cas, notre but sera de faire avancer Halluin.

Jean-Christophe Destailleur et Marie-Paule Heiblé

http://www.100pour100halluin.fr

Faut-il installer des antennes relais à quelques mètres d’une… école ?

Publié novembre 26, 2014 par destailleur
Catégories : Non classé

La 4G est une nécessité. Le téléphone portable est devenu un outil de communication incontournable pour de nombreuses personnes, et bien entendu, pour que ces smartphones puissent fonctionner, il faut des antennes-relais.

Où peut-on installer ces antennes ?

Il faut savoir que les ondes électromagnétiques générées par ces antennes suscitent des inquiétudes depuis des années. De nombreuses études scientifiques ont démontré les importants risques pour la santé, et plus particulièrement, pour l’embryogenèse et l’enfant. Tandis que d’autres études les infirment… Bref, personne ne sait vraiment ce que sont les conséquences réelles de ces antennes sur la santé, nous n’avons pas assez de recul.

C’est pourquoi une réglementation de 2002 demande de prendre des précautions particulières lorsque des crèches, écoles, hôpitaux, résidences de personnes âgées existent dans un rayon de 100 m autour de l’antenne.

Il est aussi essentiel de vérifier que les normes d’installation sont respectées, d’effectuer périodiquement des contrôles par un organisme indépendant ( et non pas par l’opérateur, car on ne peut être juge et partie).

Le maire communiquera-t-il les relevés des mesures ?
Les demandera-t-il régulièrement ?
Nous le souhaitons.

Attention, lui aussi est à la fois juge et partie : car l’installation d’antennes dans le clocher de l’église St Hilaire permettra à la Ville de toucher une redevance de l’opérateur. Tant mieux pour nos finances, qui ont grand besoin de recettes nouvelles… mais il ne faudrait pas qu’une logique purement comptable fasse passer au second plan le souci de la santé des gens : nous, nos proches, nos enfants. L’école Sainte Marie ne se situe qu’à quelques mètres de là, et l’école Maria Montessori est également très proche…

Rappelons-nous que pendant des décennies, on nous racontait que l’amiante n’avait « rien » de dangereux… On connaît maintenant son tragique bilan.

Tenir à ce que des précautions soient prises et respectées, c’est du simple bon sens. Et le bon sens n’est ni de droite, ni de gauche, ni même du centre !

Nous sommes donc 100% favorable à la 4G, mais attention aux lieux d’implantation des antennes-relais.

Enfin, l’article 6 de la Charte métropolitaine des antennes-relais de téléphonie mobile (approuvée par le conseil Municipal du 30 septembre) insiste bien sur la nécessaire information des riverains. Un dossier d’information doit être remis aux riverains, or ces derniers n’ont toujours rien reçu : pourquoi  ?

Une telle absence de transparence suscite des interrogations très légitimes. Si nous les posons publiquement, c’est dans l’intérêt des Halluinois et du bien-être de tous. Par ailleurs la 4G ne doit pas cacher un autre dossier : celui du très haut débit qui n’avance pas sur Halluin.

Marie-Paule Heiblé et Jean-Christophe Destailleur

Les antennes relais sont une nécessité afin que nos téléphones portables puissent fonctionner. Néanmoins toute une série de précautions doit être prise, avant, pendant et après l'installation. Une information objective et indépendante des riverains est également indispensable.

Les antennes relais sont une nécessité afin que nos téléphones portables puissent fonctionner. Néanmoins toute une série de précautions doit être prise, avant, pendant et après l’installation. Une information objective des riverains, émanant d’un organisme indépendant, est également indispensable.

Premier bilan du maire …

Publié novembre 12, 2014 par destailleur
Catégories : Non classé

Soyons francs, alors que nous attentions beaucoup de la nouvelle équipe mise en place, nous sommes, au bout de ces six premiers mois, plutôt déçus.

Pourquoi ?

1/ Le maire se complait à entretenir une guéguerre stérile, tant à l’encontre de l’ancienne majorité, que du groupe 100% Halluin. Les élections municipales sont pourtant terminées.

Ces règlements de comptes permanents, atteignant parfois même le sordide :
La jument Sascha, qui faisait pourtant le bonheur des familles et des enfants, a ainsi été expulsée -pour des raisons purement politiques- de la ferme du Mont Saint-Jean, alors qu’elle était prêtée gracieusement à la ville par une association.

2/ La nouvelle majorité refuse de communiquer de nombreuses informations aux conseillers municipaux minoritaires, notamment sur l’état des finances de la ville : Ceci est à la fois antidémocratique et illégal (cf. art L 2121-26 du Code Général des Collectivités Territoriales).

3/ Dans une volonté aveugle de « faire table rase du passé », des dispositifs utiles ont été anéantis:
– Suppression pour 2014/2015 de l’insertion par le sport. C’est pourtant un élément de prévention essentiel !
– LCR Brel-Ferré démantelé, alors que ce dernier travaillait sur un superbe projet pour les Halluinois avec des subventions de la Fondation de France, permettant d’embellir notre ville. Ce projet est ainsi tombé à l’eau.

4/ Des décisions irrationnelles et brouillonnes, plutôt que le projet construit :
– Arrêté municipal retoqué par la préfecture
– Politique budgétaire illisible : Alors que nos finances sont contraintes, la première décision du maire a été de s’octroyer, à lui-même, les plus hautes indemnités possibles et imaginables, mais bien entendu, durant le même temps, on demande aux Halluinois de faire des efforts !
Et comme si cela ne suffisait pas, le maire à offert un double poste à son très proche ami, Monsieur Bertrand Bincteux, le tout payé par le contribuable Halluinois : C’est absolument scandaleux !
– Le budget supplémentaire va à l’encontre de toutes les règles de bonne gestion, avec un autofinancement qui ne couvre même pas l’annuité du capital de la dette.

5/ Dans sa volonté systématique de faire le « Buzz », le maire, par ses excès verbaux, donne une image désastreuse de la ville, tant au niveau régional, qu’au niveau national (Son terme « Beyrouth » a ainsi été repris jusque dans « LE FIGARO ») et nos écoles ont été décrites comme des taudis…
Est-ce comme cela que l’on va rendre la ville attractive et faire venir les entreprises créatrices d’emplois ?

Il y a 67% de propriétaires à Halluin, et lorsqu’on doit revendre sa maison (pour des raisons familiales ou professionnelles), c’était déjà devenu plus  difficile ces dernières années, compte tenu du contexte de crise que nous connaissons. Mais depuis que le maire a comparé notre ville à Beyrouth cet été, les choses se sont, alors, encore plus dégradées.  Qui en effet aurait envie d’acheter une maison à « Beyrouth » ?
Dans l’édition Nord-Eclair du 23 novembre, Madame Samyn, Agent immobilier implanté depuis 1998 rue de Lille, confiait d’ailleurs ceci « Personne ne pousse la porte de mon local pour me dire qu’il cherche un bien sur Halluin. D’ailleurs,  je n’ai rien vendu depuis le mois d’août dans la ville ! »

Est-il normal que les Halluinois voient la valeur de leurs maisons, si chèrement payées,  se dévaloriser parce que l’image de notre ville a été écornée par son propre maire ? Bien sûr que non !

Ce que les Halluinois sont en droit d’attendre et ce que nous attendons :

En mars une page s’est tournée, un nouveau chapitre doit maintenant s’écrire. Pour cela il faut :

a) Une gouvernance apaisée.
Le groupe que je préside (100% Halluin) n’a pas pour vocation à s’opposer systématiquement. Nous resterons par conséquent toujours constructifs. Centre-droit de sensibilité, nous avons d’ailleurs voté la plupart des délibérations proposées par le maire. Simplement, lorsque c’est bien, nous le disons (ex: Citoyens Vigilants), mais lorsque les choses ne vont pas dans le bon sens, nous avons également le devoir de le dire.

b) Un vrai projet au service des Halluinois.
Nous souhaitons ainsi :
– Une gestion saine et désintéressée de la ville.
– Une véritable politique d’investissements.
– Le rétablissement de la tranquillité publique dans nos quartiers par des actes, et non pas par des effets d’annonce.
– Une véritable politique éducative pour les enfants :
>Des TAP avec un véritable contenu (comme à Roncq et à Neuville où les enfants se voient proposer des activités de qualité)
>La remise en place de l’insertion par le sport
– Une réflexion associant l’ensemble des élus et examinant honnêtement leurs propositions dans tous les domaines : sécurité, cadre de vie, éducation, développement économique et emploi, vie associative et sportive, gestion en bon père de famille.

Si nous sommes très déçus par ces 6 premiers mois du maire, nous espérons qu’il se ressaisira très vite, dans l’intérêt de notre ville. Élus à part entière, nous avons envie d’aider Halluin à avancer.

Les conseillers municipaux du groupe 100% Halluin, continueront de défendre l'intérêt général, en restant constamment force de proposition.

Les conseillers municipaux du groupe 100% Halluin, continueront de défendre l’intérêt général et les règles de bonne gestion, en restant constamment force de proposition.

Zéro ? Vous avez dit « Zéro » ?

Publié octobre 30, 2014 par destailleur
Catégories : Non classé

Il y a 48 heures, je découvrais, en même temps que les Halluinois, qu’un tout nouveau logo venait d’être élaboré pour la ville. Il convient de souligner que ce type de travail représente toujours une somme conséquente : En effet, en plus de sa réalisation, cela nécessite une étude préalable, des recherches infographiques, ainsi qu’une adaptation aux différents supports, dont certains devront être remplacés…

Or la ville possédait déjà un logo, moderne, reconnaissable et esthétique.

- Était-ce donc si indispensable d’en changer ?

- Fallait-il dépenser l’argent du contribuable, et mobiliser les énergies des agents municipaux pour cela, alors qu’il y a tellement plus urgent à faire à Halluin ?

- De plus, pourquoi le maire n’a-t-il pas pris la peine de consulter -ou au moins d’en informer- les élus ?

Face à mes questions, le Maire, visiblement très ennuyé, me répond à l’instant, en prétendant que cela a coûté 0€ !

Oui, vous avez bien lu : Le maire prétend que cela a coûté ZERO EURO !

Voila qui ferait bien rire les 36.000 maires de France qui connaissent parfaitement le coût élevé d’une telle prestation, que cela soit en interne (service communication) ou en externe (entreprise). Et cela ferait également rire les Halluinois… s’il ne s’agissait pas de l’argent de nos impôts !

– Doit-on rappeler au maire que le temps passé par le personnel municipal (main d’œuvre) n’est pas gratuit ?
– Et qu’en est-il des nombreuses déclinaisons, adaptations et des supports à remplacer ?

Alors, Zéro euro ? De qui se moque-t-on ?

Le groupe que je préside (100% Halluin) n’a pas pour vocation à s’opposer systématiquement. Et pour cause : nous sommes Centre-droit de sensibilité, et nous avons ainsi voté la majorité des délibérations proposées par le maire.

Simplement, lorsque c’est bien nous le disons (ex: Citoyens Vigilants), mais lorsque les choses ne vont pas dans le bon sens, nous avons également le devoir de le dire (ex : Mauvaise gestion/Budget). Ici, nous ne faisons que poser une question : Était-ce vraiment indispensable de faire ce logo alors que la ville en possédait déjà un ?

Jean-Christophe Destailleur
Président du Groupe 100% Halluin (Centre-droit)

Sondage en ligne :  http://www.pixule.com/247007445805_fallaitil-depenser-largent-halluinois-pour-creer-nouveau-logo.html

Sondage en ligne : Fallait-il dépenser l’argent des Halluinois pour un nouveau logo ?

Il faut savoir raison garder !

Publié octobre 27, 2014 par destailleur
Catégories : Non classé

Donner la meilleure scolarité à nos enfants en leur offrant de bonnes conditions d’accueil, constitue pour le groupe 100% Halluin, une priorité.
C’est pourquoi, nous voterons bien évidemment en faveur de l’entretien et des travaux nécessaires pour nos écoles. Il s’agit notamment de procéder à la réfection des toilettes de l’école Michelet, à la mise aux normes de la cuisine de l’école Marie Curie, à des réparations de toitures (Maria Montessori et Anne Franck/Jean Moulin) ainsi qu’à des travaux de peinture. Il faudra également prévoir le remplacement de la partie la plus âgée du mobilier scolaire.

Ceci est tout à fait normal et rentre dans le cadre d’une saine gestion, nos bâtiments scolaires devant être entretenus comme il se doit. Il devrait, d’ailleurs, toujours y avoir unanimité sur ce sujet.

Or, malheureusement, nous assistons une fois de plus, à une véritable guéguerre entre la « droite » et la « gauche », sur un sujet qui devrait pourtant mettre tout le monde d’accord. Le maire d’Halluin a ainsi envoyé ses éternelles petites « piques » à l’endroit de son adversaire socialiste, en fustigeant -cette fois-ci- la gestion du parc scolaire. Dans un long discours, qualifiant d’ « inimaginable » l’état de nos écoles, le maire est allé jusqu’à prétendre que « des morceaux de plafonds s’effritaient avec une espèce de poudre dans les récipients dans lesquels les enfants prennent leur goûter… ».

Une telle exagération pourrait faire sourire, mais hélas, elle n’est pas simplement anecdotique car :

=> Quelle jeune maman aura encore envie d’inscrire ses enfants dans nos écoles Halluinoises, après avoir lu ou entendu notre maire ?
=>
Combien d’inscriptions seront ainsi perdues pour nos écoles ?
=> Et à terme, cela se traduira par combien de fermetures de classes ?

Nous avons beaucoup de respect pour la fonction de maire. Mais nous sommes contraints de dire qu’en dénigrant systématiquement notre ville, en comparant Halluin à Beyrouth le mois dernier, en fustigeant nos écoles ce mois-ci, le maire ne marque pas de points dans sa « guéguerre » politico-politicienne : Il ne fait que nuire à l’image et à l’attractivité de notre commune.

Aussi, Monsieur le Maire, s’il vous plait… Sachez raison garder !

Nous avons la chance d'avoir, à Halluin, des écoles de qualité, avec d'excellentes équipes pédagogiques et des associations de parents particulièrement investies. Bien entendu, nos écoles nécessitent des travaux d'entretien régulier.  Le groupe 100% Halluin votera en faveur de ces travaux. Un bon entretien du patrimoine de la ville est en effet indispensable.

Nous avons la chance d’avoir, à Halluin, des écoles de qualité, avec d’excellentes équipes pédagogiques et des associations de parents particulièrement investies. Bien entendu, nos écoles nécessitent des travaux d’entretien régulier.
Le groupe 100% Halluin votera en faveur de ces travaux. Un bon entretien du patrimoine de la ville est en effet indispensable.

Conseil Municipal du 14 octobre 2014 : Un budget bien décevant…

Publié octobre 18, 2014 par destailleur
Catégories : Non classé

Le groupe 100% HALLUIN est intervenu lors du Conseil Municipal du 14 octobre, afin de dénoncer un budget allant à l’encontre de toutes les règles de bonne gestion.

1) NOUS AVONS AINSI VOTE CONTRE LE BUDGET SUPPLEMENTAIRE.

Pour 2 raisons que nous avons exposées clairement :

a) La nouvelle majorité réduit très fortement l’autofinancement de la Ville : de 1 550 000 € (prévus au budget primitif), il passe à 920 000 €. Or les règles budgétaires veulent que cet autofinancement couvre au minimum le remboursement du capital de la dette.
Celui-ci se monte à environ 1 500 000 €.
Il est impossible avec 920 000 € de couvrir ces 1 500 000 € !
Ce n’est pas de la gestion saine.
Ce n’est pas la gestion saine que les Halluinois sont en droit d’attendre…

b) Malgré une hausse des dépenses de fonctionnement de près de 600 000 €, il n’était, d’après le maire, « pas possible » de remettre en route le dispositif d’insertion par le sport stoppé en septembre.
Nous avons dit lors du conseil municipal précédent combien l’insertion par le sport nous paraissait utile.
Faut-il rappeler la haute valeur éducative du sport : dépassement de soi, respect de règles collectives, respect de l’adversaire, esprit d’équipe ?…
Vaut-il mieux que des enfants et des adolescents désœuvrés traînent les rues ? Le sport est un formidable outil de prévention de la délinquance.
Monsieur le Maire a dit que le dispositif serait réactivé à la rentrée 2015… En attendant nous comprenons l’amertume de ces jeunes qui, après avoir passé plusieurs années en club et atteint un bon niveau, doivent soudain tout arrêter. Quel gâchis !

2) NOUS AVONS AUSSI POSE DES QUESTIONS.

a) CONCERNANT LES DEPENSES SALARIALES EN MATIERE D’ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION.
Certes, la ville doit maintenant financer les TAP (Temps d’Activités Périscolaires) : c’est une dépense nouvelle.
Mais pourquoi faut-il que parallèlement :
– les salaires budgétés pour les « services communs » diminuent de 41 850 € ?
– ceux pour les « écoles maternelles » diminuent de 55 900 € ?
Marie-Paule Heiblé a posé la question à 2 reprises car elle n’avait pas obtenu de réponse…
A-t-on supprimé des postes d’agents assurant le nettoyage des écoles ?
A-t-on réduit l’encadrement des enfants de maternelle ?

Le 1er adjoint nous a simplement dit « rassurez-vous, l’argent n’a pas disparu »… (En avions-nous douté ?.. Mais ce n’était pas la question que nous posions !) car « il s’agit d’un simple jeu d’équilibres comptables avec des écritures d’affectations différentes »… Bref, la 2ème fois non plus, nous n’avons toujours pas eu de réponse !
Cette absence de réponse ne constitue-t-elle pas un aveu ?

b) J’AI DEMANDE QUELLE SERAIT LA POLITIQUE D’INVESTISSEMENT DE LA NOUVELLE MAJORITE.
Le Budget Supplémentaire annule 2 millions d’achats projetés : le site Néolog (pour y transférer les services techniques) et l’ancien bâtiment de Pôle Emploi (pour y faire une Maison de la Santé). Tout comme le maire, nous n’étions pas favorables à ces acquisitions.

Ceci dit, l’objectif d’une équipe municipale ne saurait être de décréter l’investissement zéro « parce que ça coûte cher », mais de viser avant tout l’intérêt de la Ville et de ses habitants.

Réponse : AUCUN INVESTISSEMENT en 2015, seulement la rénovation de divers bâtiments publics, scolaires notamment.

J’ai alors abordé un sujet d’actualité :
La ferme pédagogique équestre de la Cense Manoir cesse ses activités. Les gérants (locataires) vont profiter d’une retraite bien méritée, tandis que le propriétaire est susceptible de revendre sa propriété. Cette ferme du XVème siècle est le plus ancien bâtiment d’Halluin. C’est la pièce maîtresse de notre patrimoine historique. Que décidera la Ville ?
Le prix demandé n’est pas élevé (et il le serait encore moins après estimation des Domaines) car le terrain qui l’entoure sera vendu au prix du terrain agricole.
Le bâtiment doit être réparé, mais si l’on fait intervenir des chantiers-écoles (Lycée Professionnel du Bâtiment, Compagnons du Devoir…), cela ne coûterait presque rien à la Ville, uniquement le prix des matériaux.
Nous avons là l’opportunité de réaliser – éventuellement sur plusieurs années – un centre de loisirs qui s’inscrirait dans un « Arc Vert » qui se prolongerait jusqu’au Kluite Put et la Ferme du Mont, et ferait le bonheur des familles et des sportifs…

Réponse de la majorité municipale : Niet ! Elle refuse de préempter la Cense Manoir !
Ceci est bien dommage pour les familles Halluinoises et pour la ville, qui risque de perdre une rare opportunité.

Marie-Paule Heiblé et Jean-Christophe Destailleur au Conseil Municipal d'Halluin (14 octobre 2014)

Marie-Paule Heiblé et Jean-Christophe Destailleur au Conseil Municipal d’Halluin (14 octobre 2014)


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.